Caractéristiques

Un environnement préparé

Maria Montessori a observé rigoureusement des enfants tout au long de sa carrière, dans différentes conditions et dans de nombreux pays. Elle en conclu qu’il existe 4 plans de développement dans le voyage jusqu’à l’âge adulte : 0/6 ans, 6/12 ans, 12/18 ans et 18/24 ans. 

  • Dans le premier plan, l’enfant se construit lui-même. 
  • Dans le second il devient un être social.
  • Dans le troisième, adulte naissant, il découvre son identité propre.
  • Et dans le quatrième il trouve sa voie, sa place dans la société, son utilité.

En tout temps et en tout lieu, chaque humain passe par ces quatre plans de développement. Pour que l’adulte qui en résulte exprime son plein potentiel il faut  que les besoins spécifiques à chaque période de croissance aient été satisfaits.

A chaque stade correspond un environnement préparé favorable à l’épanouissement.

Ce qui nous permet de préparer l'environnement, c'est notre connaissance des caractéristiques et des besoins de chaque plan.

L’école Montessori de la Fouillouse est une réponse adaptée aux besoins des enfants de la fin du premier plan et du deuxième plan de développement. 

L’ÉCOLE EST UN LIEU DE VIE

Tout est organisé pour que l’enfant puisse y vivre en liberté. Ici les déplacements sont libres et les activités autonomes sont majoritaires. L’enfant choisi son activité et peut aller à son rythme.

Tout est prétexte à apprendre, à faire, à se poser des questions et à approfondir.

Les adultes s’efforcent de montrer l’exemple, de ne pas interrompre inutilement le travail des enfants et d’agir le plus possible de manière indirecte.

L’ambiance est un lieu ordonné, apaisant et harmonieux dans lequel l’enfant peut se repérer facilement. Chaque chose a une place et une seule.

Matériel scientifique 

Le matériel pédagogique, pour chaque niveau, est complet, de bonne qualité  et en bon état.
Il est conforme aux recommandations de la charte de l’AMF.

Le matériel présent dans la classe a été principalement conçu par Maria Montessori, au fil de ses observations d’enfants. Il se modernise pour tenir compte des évolutions dans les différents domaines scientifiques. 

Le matériel est progressif et concret.

Manipuler des objets offre une base à la réflexion. Une expérience solide à partir de laquelle l’abstraction va germer. 

Parce que les concepts les plus complexes sont concrétisés sous formes d’objets, les manipuler est facile, amusant. 

C’est un plaisir de faire des opérations quand il s’agit de « mettre ensemble » ou de « partager » des perles, des cubes. Il s’agit de faire, ce qui simplifie la compréhension. Les enfants peuvent ainsi manipuler des équations, de la géométrie très avancées, de la grammaire… dans le jeu et le plaisir.

Les lettres peuvent être touchées, transportées, combinées, avant que le crayon tienne bien dans la petite main.

Un même matériel peut servir à différents niveaux : manipulation sensorielle, langage, base d’une exploration croisé avec un autre matériel…

Le matériel couvre tous les domaines  de l’éducation élémentaire 
Vie pratique

L'enfant a un premier niveau de pensée qui s'exprime par l'action. 

On donne de vrais objets aux enfants dans des situations réelles. Ce qui est différent des jouets d'imitation.
On fait avec et pour les autres.
On s'occupe vraiment des choses de la vie quotidienne.
C'est comme cela que se construit "l'estime de soi" de l'enfant.

Soigner une plante

Sensoriel

Le matériel sensoriel est une série d'objets qui introduit l'enfant à des idées abstraites. C'est seulement après manipulation que les enfants peuvent accéder à l'abstraction. L'abstraction ne peut se transmettre. Elle appartient à chacun. Il faut du temps.

Maria Montessori en a déduit que l'abstraction est un processus individuel.

Plus il y a de manipulations plus on aide la construction de l'intelligence.

Les impressions sensorielles et leur classification vont permettre à l'enfant d'accéder à un nouveau niveau de conscience.

Si l'on donne à l'enfant des distinctions claires qui isolent et analysent les différentes perceptions que l'enfant peut recevoir, alors on contribue à la construction de l'intelligence.

Mathématiques

L'esprit mathématique est une des caractéristiques de l'homme.

On donne à l'enfant les moyens de révéler sa propre nature en lui donnant de l'arithmétique et de la géométrie.

Notre objectif est le calcul mental. L'enfant doit être capable de faire des opérations simples.

Le calcul mental, c'est la capacité à faire des opérations simples sans aide.

Géométrie

Langage oral et écrit

Géographie

Botanique / Zoologie

Musique

Par la pratique le parcours musical va de l’expérience sensorielle à la lecture et à l’écriture de la musique.
L’objectif est le raffinement sensoriel, l’enrichissement culturel et la création. 

 « La musique est dans le corps, elle est écoute de soi et perception de ses propres battements. Où est l'harmonie en moi ? Comment résonne-t-elle avec la présence de l'autre ? Que fait ce son ? Influence -t-il ma trajectoire ? Je marche, je fonctionne, mon pas est stable, je rebondie, mon pied s'appuie au sol et me permet d'avancer. C'est parce que je touche que je décolle. Je doit vivre l'expérience du sol, de mon mouvement, celui que je contrôle et celui qui tient compte de la proposition de l'autre. Il y a une intelligence dans le déplacement, marcher c'est aussi faire circuler de l'énergie et créer un espace élargi pour la relation (à l'autre, au monde). » Anaïs Gagnaire-Rosa juin 2015

Arts

L’art est un « outil éducatif » majeur qui permet de s’approprier les connaissances par l’expérience et la sensibilité. Puissants stimulants du plaisir d‘apprendre, de l’intérêt, de la curiosité et de la concentration des élèves, l’art et ses pratiques sont générateurs de confiance en soi, d’esprit d’initiative, de désir de créer et d’intérêt pour la culture de l’humanité en général et de la société moderne en particulier.
Dans la diversité des pratiques artistiques, chaque enfant peut trouver ses préférences, ses dons, ses défis et ainsi croire en ses potentiels.
Les arts de l’espace ou arts plastiques : peinture, dessin, dessin de forme, modelage, sculpture...
Les arts du temps : musique, élocution, poésie, théâtre...
L’artisanat : Les travaux manuels avec le tissu, la laine, le bois, l’argile, la pierre sont pratiqués. Les enfants expérimentent le tricot, la couture, la broderie, le pliage, le bricolage...

Classe unique 

Le mélange des âges est une caractéristique fondamentale et incontournable d’une classe Montessori.

L’école Montessori de la Fouillouse est une réponse adaptée aux besoins des enfants de la fin du "premier plan" et du "deuxième plan" de développement. (voir environnement préparé)

Nous accueillons les enfants de 3 ans à 12 ans au sein d’une classe unique qui regroupe deux niveaux : « maison des enfants » et « classe élémentaire ».

Le mélange des âges a pour objectifs de favoriser la collaboration des enfants entre eux, l’échange, le respect mutuel, l’émulation au sein du groupe et le développement de relations sociales.

Educateurs formés

Etre éducateur Montessori ne s'improvise pas !
Tous les intervenants sont formés (...et continuent à se former) auprès des organismes reconnus pour leur sérieux. (ISMM, CMFM...).

Nous mettons en oeuvre la méthode Montessori dans son intégralité : 

  • Connaissance des lois naturelles du développement de l’enfant
  • Connaissance approfondi du matériel et des présentations
  • Priorité aux actions indirectes
  • Accompagnement bienveillant
  • Longue expérience auprès d’enfants

Les adultes de l’école sont formés à observer, à accompagner avec empathie et à agir pour créer les conditions les plus favorables à la vie et au développement des enfants.

Le personnel de l’école 2017 -2018

Anaïs Gagnaire-Rosa

Direction administrative et gestion, Direction pédagogique
Educatrice Montessori AMI

Formée et diplômée par l'ISMM de Lyon ((Institut Supérieur Maria Montessori)
Titulaire du DUMI

Magalie Blot

Assistante Montessori
Educatrice Montessori en formation au CFMF

Julie Guéry

Assistante Montessori
Educatrice Montessori en formation en alternance

 

Travail autonome ininterrompu

Les enfants disposent d’un temps d’activité autonome assez long chaque matin ET chaque après-midi, ce qui permet le respect du rythme de travail et la concentration de l’enfant.    

9h00 – 12h00 travail autonome 
12h Repas tous ensemble
13h boite à jouer
14h-16h30 travail autonome

Libre choix de l’activité et liberté de mouvement

Le fonctionnement de la classe repose sur le libre choix des enfants.

Le libre choix intervient à différents niveaux : 
  • Choix de l’activité
  • Choix de la place pour travailler, table ou tapis.
  • Choix du temps passé à l’activité.
Quel est l’intérêt de ce libre-choix ? 
  • L’enfant choisit l’activité qui l’attire, qui répond à un de ses besoins actuels. Il répète son activité, cela lui permet de se construire et d’acquérir la ou les compétences visées par le matériel. 
  • Le libre-choix permet à l’enfant de se concentrer spontanément sur une activité. 
  • Le libre-choix permet à l’enfant de construire sa volonté
  • Le libre-choix permet de vivre l’auto-discipline. En effet, libre de choisir une activité qui répond à ses besoins, l’enfant n’a plus d’intérêt à adopter un comportement destructeur. 

Il est important de comprendre que l’enfant ne fait pas ce qu’il veut dans une école Montessori.

La liberté est encadrée par les règles simples de la classe : 
  • « le travail c’est sur une table ou sur un tapis »
  • « l’activité commence à l’étagère et finit à l’étagère ». Elle comprend donc le rangement et on ne peut pas prendre un matériel qui n’est pas à sa place ou dont quelqu’un d’autre se sert.
  • « dans la classe, on parle à voix basse ».
  • On peut observer [le travail d’une autre personne] mais pas intervenir »

Au-delà du modèle proposé par les adultes, les règles de savoir vivre et les attitudes socialement agréables sont particulièrement étudiées dans les exercices de « grâce et courtoisie ». Ce travail sur les rapports sociaux est proposé sous forme de scénettes jouées par les adultes et réinvesties par les enfants.  

Les attitudes et actions abordées sont très variées : «faire le tour des tapis», «interrompre», «accueillir», «dire bonjour», «manger en fermant la bouche», «se moucher», «adresser la parole»…

« Comment obtenir la discipline dans une classe d'enfants libres de se mouvoir ? (…) n'est pas discipliné un individu rendu artificiellement silencieux et immobile comme un paralytique. Nous appelons discipliné un individu qui est maître de lui […]. L'enfant qui apprend à se mouvoir habilement et à se contenir ne se prépare pas seulement à l'école, mais à la vie […] » 
Maria Montessori, La pédagogie scientifique, Éditions Desclée de Brouwer, 1962