Les plus

L’art est un « outil éducatif » majeur qui permet de s’approprier les connaissances par l’expérience et la sensibilité. Puissants stimulants du plaisir d‘apprendre, de l’intérêt, de la curiosité et de la concentration des élèves, l’art et ses pratiques sont générateurs de confiance en soi, d’esprit d’initiative, de désir de créer et d’intérêt pour la culture de l’humanité en général et de la société moderne en particulier.

Dans la diversité des pratiques artistiques, chaque enfant peut trouver ses préférences, ses dons, ses défis et ainsi croire en ses potentiels.

Les arts de l’espace ou arts plastiques : peinture, dessin, dessin de forme, modelage, sculpture…

Les arts du temps : musique, élocution, poésie, théâtre…

L’artisanat : Les travaux manuels avec le tissu, la laine, le bois, l’argile, la pierre sont pratiqués. Les enfants expérimentent le tricot, la couture, la broderie, le pliage, le bricolage…

Musique

...«L’oreille joue dans la petite enfance un rôle primordial : le son est un des premiers repères qui permet au jeune enfant de se situer dans l’espace et d’acquérir le langage. C’est aussi l’une de ses premières expériences sensibles. L’apprentissage d’une écoute fine et attentive est donc essentiel pour l’acquisition du langage par l’enfant et plus généralement pour son développement.

C’est un en jeu autant éducatif que social et culturel. La capacité d’écoute s’exerce dans tous les domaines. Elle concerne en particulier :

  • l’acquisition de connaissances et de capacités qui nécessitent l’attention et la concentration ;
  • le rapport au monde et aux autres par la prise en considération de l’environnement;
  • la sensibilité au patrimoine sonore, à l’esthétique et à la création contemporaine ;
  • l’éducation à la santé et la prévention des risques auditifs. C’est en partant de l’environnement sonore proche et familier de l’enfant, en créant des situations riches, en mettant les élèves en situation de découverte, d’exploration, de production, de création que l’école facilite le développement de l’écoute, de la sensibilité, de la discrimination et de la mémoire auditive. À travers ces travaux, l’élève construit ses premières références culturelles partagées. »...

Extrait de l'introduction de "écoute écoute", magnifique document d'un groupe de travail de conseiller-ère-s pédagogique musique de l'éducation nationale... Une production SCÉRÉN-CNDP – janvier 2008

La « boite à jouer » est née d’un partenariat Européen développé par Children ScrapstoreTM  en Angleterre puis Jouer pour Vivre, la Ligue de l'Enseignement pour la France, et  Encis pour l'Espagne.

Plusieurs organismes de recherche (université Paris XIII, Fundacio ferrer y guardia,experice…)  ont  contribué à évaluer la pertinence de cette expérimentation pour le développement de l'enfant.

« La boite à jouer » est un coffre à Jouer géant, posé dans la cour, rempli d’objets recyclés… Tous les enfants de l’école peuvent jouer librement en même temps.

La Boîte à Jouer valorise et améliore la qualité du jeu des enfants en extérieur dans les structures éducatives.

La boite à jouer est remplie d'objets disparates, de pièces et matériaux en vrac, comme des tubes en carton, pneus, morceaux de tissu, filets, cordes, etc. Elle est ouverte quotidiennement durant les pauses de jeu en extérieur.

L'imagination et la créativité des enfants s'exprimant pleinement dans cet environnement, les objets en vrac sont détournés et transformés, devenant parties intégrantes de leurs jeux.

La Boîtes à Jouer  est réapprovisionnée régulièrement avec du matériel issu du réemploi, contribuant à  une transformation des pratiques et des regards sur l'objet chez les enfants immergés dans ce nouvel environnement ludique. Ce dispositif contribue à la construction d'un monde durable, opérant une sensibilisation au réemploi dès le plus jeune âge.

Les impacts de la Boîte à Jouer dans les structures éducatives :

  • Développement de la créativité naturelle de l’enfant.
  • Apprentissage par le jeu, intelligence manuelle, - Inclusion sociale et collaborations, - Bien-être physique.
  • Autonomie et confiance en soi.
  • Amélioration du comportement et réduction d’incidents et d’accidents dans la cour.
  • Meilleure disponibilité pour les apprentissages académiques.
  • Augmentation du bien-être pour les enfants et les encadrants des terrains de jeux.
  • Sensibilisation au réemploi.
Pour en savoir plus :

http://www.childrensscrapstore.co.uk

www.jouerpourvivre.org

www.laligue.org/decouvrez-la-boite-a-jouer/

Jardin :  permaculture

L'éducation et la culture constituent un des nombreux volets d'application de la permaculture, ou (agri) culture permanente.

Intégrer son éthique et ses principes dans le cursus scolaire favorise la formation de futurs éco-citoyens.

La création du jardin dans l’espace scolaire amène l’enfant à comprendre la notion d’écosystème et éclaire sa conscience sur le rôle de chacun pour la préservation de l’environnement. Il devient respectueux de la nature, guide et acteur dans un lieu de vie harmonieux, productif, autonome, naturellement régénéré. La permaculture ouvre un espace privilégié de rencontre entre la science, l'art et la citoyenneté.

Toucher, sentir, regarder, goûter, contempler, ressentir, interagir, admirer, respecter, partager, comprendre, croître… Les enfants font l’expérience des interactions entre la terre, le monde végétal et animal.

Dans notre jardin, il y des poules, des maisons pour les insectes, du compost, des arbres fruitiers, des légumes, des fleurs pour la classe, des bulbes, des herbes aromatiques…

Élevage

Gérer un poulailler, c’est l’école de la vie.

Ce sont des moments de joie au contact des animaux, des moments de responsabilité lorsqu’il faut les nourrir et ramasser les œufs. Ce sont aussi des moments durs si les poules sont attaquées par des prédateurs environnants...

Ce sont enfin des moments éducatifs en matière de développement durable. La problématique de l’élevage en batterie peut être vue en classe par exemple.

Le repas

L’école fournit les assiettes, bols, couverts, verres, carafe, set, nappes, serviettes de table.
Chaque famille fournit chaque jour le repas de son enfant dans une lunch-box personnelle étiquetée au nom et prénom de son enfant.
Pour les fratries et dans un souci d'indépendance, chaque enfant doit avoir sa lunch-box personnelle et   ses contenants  sont  étiquetés à son nom et prénom.
Pour des raisons sanitaires chaque contenant doit être étiqueté lisiblement au nom et prénom de l’enfant. Il est important que l'enfant sache quel est l'organisation de son repas et ce que contient chaque contenant pour qu’il/elle puisse les gérer efficacement le matin lors du stockage.
A midi lors de la distribution des lunchs box l’enfant responsable de ce service doit pouvoir lire les étiquettes pour que chacun puisse manger l’ensemble de son repas.
Les adultes présents sont la pour veiller au bon déroulement et apporter de l'aide en cas de besoin.
Vous pouvez concevoir un menu "entrée/plat/fruit/fromage/dessert" ou un plat unique complet, chaud et/ou froid à votre convenance, selon vos habitudes, les saisons, le temps de préparation, les goûts de votre enfant ...

Toilettes

Toute la journée, l'eau potable et les sanitaires sont en libre accès.

Empathie

Nous utilisons quotidiennement la « boite à outils pour initier l’empathie » mise au point par « Ashoka ». Ashoka est une association internationale qui, depuis 1981, identifie et supporte des entrepreneurs  sociaux de premier plan à travers le monde: des hommes et des femmes ayant développé de nouvelles solutions aux défis les plus difficiles d'aujourd'hui, et qui possèdent les compétences et la volonté de créer de nouveaux modèles dans leurs domaines, de l'éducation à l’environnement, en passant par la santé.

À ce jour, Ashoka à soutenu plus de 3000 d'entre eux dans 70 pays. Un ingrédient central alimente la motivation et l'imagination des gens, et détermine leur efficacité en tant que résolveurs de problèmes, coéquipiers et dirigeants.

Cet ingrédient ? L’empathie.

L’initiative « Boîte à outils pour promouvoir l’empathie à l’école » vise à faire de l'empathie une compétence clé du XXIème siècle dans nos écoles, nos foyers et nos communautés.

Pour en savoir plus :

ashoka.org/fr/histoire/boîte-à-outil-pour-promouvoir-lempathie-à-lécole

Massage

Nous utilisons quotidiennement La "Routine", un enchaînement de mouvements développé par le "MISP" (Massage In Schools Programme), qui contribue au bien-être des enfants, au respect de soi et des autres, ainsi qu'à la baisse de violence dans les écoles et les collectivités. Il est déjà pratiqué par des milliers d'enfants sur toute la planète.

La “Routine” est composée de quinze mouvements (chacun illustré par une image) qui une fois acquise par les enfants, s’effectue en une dizaine de minutes.

Les enfants restent habillés. Assis sur une chaise pour recevoir la «Routine» elle se pratique entre deux enfants volontaires qui chacun leur tour seront :

  • l’enfant masseur debout derrière son camarade assis sur une chaise
  • l’enfant massé assis

Les parties massées sont la tête, la nuque, le dos, les bras et les mains.

Elle peut se faire le matin, à l’arrivée en classe, ou au moment jugé opportun par les enfants eux-mêmes qui en ressentent le besoin.

Pour plus d'infos :

misa-france.fr

massageinschools.com